AUTOBIO:

 J'ai un CV façon puzzle.

C'est vrai, j'ai fait pas mal de métiers improbables. De veilleur de nuit banlieusard à barman à Pigalle, de commercial dans une fabrique de rubans auvergnate à manager d'un label associatif stéphanois, d'attaché culturel en mairie à formateur en communication, de journaliste radio rennais à rédacteur en agence de pub parisienne. J'ai aussi été l'initiateur du projet Le Fil à St Etienne, salle de concerts sortie de terre contre vents et marées...

Je t'avais prévenu, internaute. En matière de gestion de carrière, on est dans l'école cubiste. Et encore ai-je préféré passer sous silence quelques emplois éminemment précaires de  Père Noël et Lapin de Pâques en supermarché, vendeurs de glaces aux puces et autres expériences plus inavouables encore.

Tout ça fait des histoires à raconter, de la matière pour écrire.

Je suis aussi mini-vedette de la pop music

Pendant toute ces années, la nuit, après le boulot, je fabrique des chansons en mode artisanal. Pendant 8 ans, avec mes potes du groupe Les Raoul Volfoni,  j'écume les lieux intyerlopes de Paris au Forez, pour y présenter nos albums autoproduits.

Plus tard, je signe un contrat d'artiste avec Sony music sous le nom de Bartone. Plein de concerts et 3 albums suivront.

Aujourd'hui, toujours passionné, je me consacre à un nouveau projet: l'écriture d'un spectacle musical. A suivre...